Le choix de l’isolant en maison passive

Comparaison des différents isolants

Une résistance thermique de 10 m²K/W est largement suffisante pour atteindre le standard passif.

Isolant

Utilisation

Valeur lambda
(jusqu’à : W/mK)

Prix posé indicatif pour
R = 10 m²K/W (€/m²)

Ouate de cellulose soufflée Isoproc i3

Caisson d’ossature bois

0.038

26.06 €

Laine de verre soufflée Knauf Supafil

Caisson d’ossature bois

0.034

26.52 €

Laine de bois soufflée Steico Zell

Caisson d’ossature bois

0.038

30.83 €

Laine de verre en rouleaux Knauf Naturoll

Caisson d’ossature bois

0.035

36.40 €

Laine de verre en rouleaux Knauf Naturoll

Caisson d’ossature bois

0.032

37.86 €

Laine de bois en panneaux Steico Flex

Caisson d’ossature bois

0.038

49.80 €

Laine de chanvre en panneaux Thermo Chanvre

Caisson d’ossature bois

0.039

55.92 €

Laine de verre en panneaux TI35U Multifit

Caisson d’ossature bois

0.035

31.53 €

Laine de mouton Thermalan NWT40

Caisson d’ossature bois

0.04

92.13 €

EPS Graphité Placo Cellomur Ultra

Sous enduit extérieur

0.031

52.05 €

EPS Graphité Placo Maxissimo

Sous chape

0.031

55.30 €

EPS 0.35 blanc

Sous chape

0.035

59.71 €

PIR Utherm Wall

Sous chape

0.023

55.75 €

Laine de roche Rockwool 504

Sous chape

0.04

107.28 €

Laine de bois Steico Therm

Sous chape

0.039

110.61 €

Les prix sont donnés à titre indicatif.

Une épaisseur supplémentaire d’isolant pour avoir la même valeur R implique une augmentation de l’épaisseur de l’ossature et donc un surcoût qui n’est pas repris dans ce tableau.

Les isolants à base de fibres

isolation_bois_celluloseLes isolants à base de fibres minérales (Laine de verre, laine de roche, …)

Ce sont les isolants les plus répandus et les moins chers. Ils possèdent une très bonne qualité d’isolation thermique mais ont peu d’inertie et gèrent mal les transferts de vapeur d’eau. Leur prix est accessible.

Les isolants à base de fibres végétales (Laine de bois, de lin, de chanvre, paille, liège, …)

On distingue les matériaux issus de la filière bois (laine de bois, liège) et ceux issus de la filière agricole (paille, chanvre, lin).

Ces matériaux gèrent très bien les transferts de vapeur d’eau et possèdent des caractéristiques thermiques intéressantes, telles que la valeur d’isolation, l’inertie thermique, la densité.

Les isolants à base de fibres animales (Laine de mouton, duvet de canard, …)

Ces isolants sont parmi les plus chers car ils ne résultent pas d’une filière qui peut produire intensivement. Ce sont en général de très bon produits.

Les isolants à base de matériaux recyclés (peuvent faire partie des 3 catégories ci-dessus)

Le plus connu étant la ouate de cellulose (papier journal), un des produits les plus utilisé en construction écologique, tant par ses qualités intrinsèques que par son coût réduit.

Les autres filières sont moins répandues, comme la laine de PET (bouteilles plastiques), laine de verre (tri sélectif du verre), laine de coton (vêtements, vieux jeans), …

Ces matériaux sont performants et plus écologiques car leur provenance d’une filière de recyclage a un double avantage : celui de diminuer les déchets et celui d’économiser la production de matière première.

EPS-3Les isolants synthétiques

Ce sont généralement des isolants issus de la filière pétrolière, traités chimiquement pour obtenir un maximum de petites cellules fermées, impliquant une bonne capacité d’isolation.

Les polyuréthanes (PUR, PIR, …)

Isolant bi-composant, il peut être placé en panneaux rigides ou en mousse projetée sur chantier. Il possède de très bonne performances thermiques, mais est relativement cher et n’est pas stable (chimiquement) dans le temps. Il demande beaucoup d’énergie pour être produit.

Les polystyrènes (EPS, XPS, EPS avec graphite, …)

Qu’il soit extrudé, expansé avec ou sans graphite, le polystyrène est un matériaux efficace, mais non recyclable et possédant un bilan environnemental global relativement faible.

Ils résistent à l’humidité, ce qui en fait un des matériaux les plus efficaces en milieu humide ou contre la terre.

Conclusion

Les matériaux issus des filières de recyclage (cellulose, laine de verre recyclée, PET, coton, …) sont les matériaux de demain car la matière première est moins chère (à part pour la cellulose, il faut encore développer ces filière pour augmenter la production) et leur impact environnemental est très bon (recyclage de déchets, pas d’énergie utilisée pour produire la matière première, …)